Archives Journalières: 6 janvier 2014

Christophe Adam ou le roi des éclairs…


Biographie

Sa vie ne peut être autre chose qu’une succession de moments de découverte gourmande et passionnée. S’il semble inspiré depuis l’âge de 16 ans par la pâtisserie, Christophe ne s’est pas pour autant reposé sur ses lauriers et son portrait est celui d’un conquérant discret qui a le vent en poupe : sorti encore tout frais de l’école, il fait ses gammes chez le pâtissier Legrand à Quimper, dans sa Cornouaille natale. Deux ans plus tard, c’est le départ pour Londres dans l’atelier Gavroche, premier établissement hors frontières qui peut se vanter d’afficher ses 3 étoiles Michelin.

Puis il enchaine avec la pâtisserie des frères Roux. Deux ans plus tard, Christophe Felder lui ouvre les portes du Crillon, lui proposant d’y développer son sens du luxe à travers des créations d’exception. Il y travaille trois ans auprès de Laurent Jeanin avant de partir une nouvelle fois à l’étranger pour prendre un premier poste de chef au Palace Beaurivage de Lausanne. Décembre 1996, c’est le retour à Paris et son entrée chez Fauchon, aux côtés de Sébastien Gaudard et Philippe Givre et juste avant le départ de Pierre Hermé.

En 2004, le rachat de Fauchon par Michel Ducros. Il est à la base du snacking chic avec l’ouverture de la boulangerie Fauchon en 2007. Il encadre les ouvertures de Fauchon frais à Monaco, Bordeaux, New-York, Moscou, Pékin, Dubaï, Tokyo, Casablanca, pendant plus de 10 ans. Il a quitté Fauchon pour travailler sur des projets d’envergure et permettre à sa créativité de s’exprimer sur des thématiques nouvelles : créations sur-mesure, consulting pour les grandes maisons, etc.

Entretien avec Christophe Adam

Ses éclairs…

 

 

Publicités

Ma recette de Palmiers


Je suis assez fier d’avoir réussi à faire une belle pâte feuilleté hier qui a donné de bon résultats. Après avoir réalisé un bon gâteau aux pommes et aux amandes, je me suis retrouvé avec un excédent de pâte pas assez important pour que cela vaille la peine de le mettre au congélateur… Après réflextion, j’ai décidé d’en faire des biscuits afin de la offrir à mes collègues de travail.

Ma recette de Palmiers

Palmiers

Mes palmiers aux amandes…

Le façonnage

  1. Prendre une portion de pâte feuilletée (cliquez-ici pour voir ma recette).
  2. Etaler la pâte sur le plan de travail enfariné.
  3. Essayé de former un rectangle en l’étalant.
  4. Garnisser le dessus de la pâte avec par exemple du sucre, de la coufiture ou encore des noisettes moulues, etc…
  5. Roulez la pâte des deux côté afin que les deux « rouleaux » se rejoignent au milieu.
  6. Mettre la pâte ainsi obtenue durant 30 à 40 minutes au réfrigérateur, cela facilite la découpe des biscuits
  7. Couper la pâte roulée en biscuits de 3 à 5 mm d’épaisseur que vous déposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
  8. Badigeonner les biscuit d’un glaçage à la feuille d’oranger.

La cuisson

Cuir les Palmiers durant 30 à 35 minutes (selon votre four) à une température de 180 degrés et une fois sortis du four, remettre une couche de glaçage et les laisser refroidir.