Archives de Tag: boulangerie

Muffins choco-coco au Cherries…


20160612_101200-01

Ingrédients / pour 6 personnes

Pour 12 muffins :

  • 150 g de farine
  • 150 g de sucre en poudre
  • 2 oeufs
  • 100 g de beurre fondu
  • 1 yaourt nature
  • 1 sachet de levure
  • 1 gousse de vanille
  • 2 cs de rhum brun
  • 1 pincée de sel
  • 100 g de chocolat noir
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 100 g de cerises confites

Préparation des muffins choco-coco au cheries…

Première étape

Muffins cocochoco : Etape 1

 

Mettre le four à préchauffer thermostat 6 (180°C). Hacher le chocolat noir et les cerises confites à l’aide d’un grand couteau (éviter les pépites achetées toutes faites, plus c’est irrégulier, mieux c’est).

Deuxième étape

Muffins cocochoco : Etape 2

Battre vivement au fouet le sucre avec les oeufs puis ajouter la farine, la levure, le sel, le yaourt, la vanille, le rhum brun et enfin verser doucement le beurre fondu. Bien mélanger le tout. Incorporer ensuite la noix de coco râpée.

Troisième étape

Muffins cocochoco : Etape 3

Puis, rajouter les bouts de chocolat noir et les bouts de cerises confites. Mélanger le tous afin d’obtenir un mélange homogène. Pour finir, remplir les douze moules à muffins aux 2/3 (les beurrer avant si besoin) et faire cuire 20 minutes à 180 degrés. Les muffins doivent être dorés et bien gonfler. Sortez du four et les laisser refroidir sur une grille.

Bon appétit….

Mes Patiences fraxinoises


Patiences

Patiences

Des petits biscuits simples à réaliser et très savoureux. De plus, ils sont très légers et pas très caloriques. Pas cher en ingrédients et vite réalisés. On peut très bien envisager d’en mettre deux ensemble avec de la confiture ou une autre garniture entre.

Liste des ingrédients

  • 300 g de sucre
  • 2 œufs
  • 100 ml d’eau
  • 125 ml de d’eau de fleur d’oranger
  • 330 g de farine

Préparation et cuisson

  1. Faites blanchir le sucre et les œufs au batteur. Jusqu’à ce que la préparation mousse.
  2. Ajoutez l’eau et l’eau de fleur d’oranger. Puis ajoutez la farine en remuant à la spatule.
  3. Avec une poche à douille, dressez des petits disques sur une plaque à pâtisserie (comme pour le dressage des coques de macaron)
  4. Enfournez à 250 ° (chaleur statique) pendant 5 à 10 minutes en fonction des fours . Arrêtez la cuisson quand les bords sont dorés et le coeur des patiences encore blanc.

Pain à la châtaigne


Cela fait un petit moment que j’ai acheté de la farine de châtaigne et j’ai toujours hésité à faire du pain avec. Une petit appréhension peut-être du fait que je connaissais pas le goût qu’elle pouvait avoir et parce que c’est pas une farine bon marché à l’achat. Au résultat, j’ai découvert un pain aéré et savoureux qui a un goût très savoureux et légèrement sucré.

Après, on aime ou on aime pas ce goût particulier. Je pense pas que c’est un pain pour tous les jours mais qui mérite d’être découvert et goûté.

Pain à la châtaigne

Pain à la châtaigne

  • Temps de préparation : 20 minutes
  • Temps de repos : 3 heures
  • Cuisson : 30 minutes
  • Coût : un certain coût à cause du prix de la farine

Les ingrédients

  • 200 gr. de farine bise
  • 130 gr. de farine de châtaigne
  • 15 gr. de levain bio déshydraté
  • 10 gr. de sel marin
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 200 ml d’eau (+ ou – moins selon l’humidité de la farine)
  • 100 gr. de graines rôties (tournesol, sésame et lin)
  • 1 cuillère à soupe de miel de fleurs

La préparation

  1. Mélanger les deux sortes de farine, les graines et le levain.
  2. Rajouter l’eau, l’huile et le miel
  3. Commencer à pétrir la pâte dans le robot muni du crochet pour pétrir et rajouter petit à petit le sel. J’ai pétris durant 10 minutes à la machine et ensuite 5 minutes à la main avant de laisser reposer la pâte durant deux heures dans un grand récipient recouvert d’un linge.
  4. Reprendre la pâte et la dégazer avant de lui donner la forme désirée puis, la laisser pousser durant une heure avant de cuire le pain.

La cuisson

Préchauffer le four à 210 degrés avant d’enfourner le pain pour une durée d’environ 30 minutes (selon votre four).

Cacao « Extra Brut – 100% » de la marque Barry Cacao


Cacao Barry – Extra Brute – 100% Cacao est un nom bien mérité pour ce puissant poudre de cacao. Cette poudre de cacao professionnel a une très belle couleur brun rougeâtre et peut être utilisé dans n’importe quelle recette qui appelle à la poudre de cacao avec du contenu haute masse de cacao. Sa couleur rougeâtre, il est très approprié pour le gâteau de velours rouge !

Poudre de cacao "Barry Cacao"

Poudre de cacao « Barry Cacao »

Tresse au beurre suisse


C’est un de mes pains favori et il est vrai que beaucoup de gens connaissent sa version sucrée, le brioche… Mais il faut l’avouer, je préfère cette version. Il existe trois version de ce pain mais, il reste délicieux à manger avec du beurre et de la confiture ou du miel…

Pour cette recette, j’utilise des produit Bio de fabrication artisanale, je prends du beurre fabriqué à l’ancienne en baratte et du lait de Gruyère que j’ai été cherché directement chez le producteur (donc pas pasteurisé). La crème est prélever directement en surface du lait quand ce dernier a été laissé reposé durant une nuit dans un grand récipient au réfrigérateur.

Tresse au beurre suisse

Tresse au beurre suisse

Liste des ingrédients

  • 900 grammes de farine blanche
  • 100 grammes de farine d’épeautre
  • 1 cuillère à soupe de sel (20 g env.)
  • 42 grammes de levain déshydraté
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 120 grammes de beurre
  • 5 dl de lait
  • 1 dl de crème entière
  • 1 cuillère à soupe de miel

On peut toujours rajouter soit un oeuf ou un peu de safran pour lui donner un peu plus de couleur jaune mais elle restera aussi moins longtemps fraîche.

Elaboration de la pâte

  1. Tamiser la farine dans une terrine et creuser une fontaine.
  2. Saupoudrer de sel le bord de la fontaine.
  3. Délayer la levure dans une tasse avec le sucre et 1 cuillère à soupe de lait.
  4. Faire fondre le beurre à petit feu et ajouter le lait froid et la crème.
  5. Verser le beurre fondu avec la levure délayée dans la fontaine et travailler le tout en pâte.
  6. Pétrir au moins durant 15 à 20 minutes jus’qu’à l’obtention d’une pâte souple présentant des petits trous lorsqu’on la coupe.
  7. Déposer la pâte dans un bol et la faire lever à température ambiante sous un linge humide durant environ 2 heures, elle doit doubler de volume.
  8. Pétrir brièvement une nouvelle fois et diviser la pâte en deux pour faire une grande tresse ou comme moi, en part de 120 grammes.
  9. Rouler la pâte en boudins selon qu’on veuille la tresser à un ou deux brins. Les petites, je les tresse à un brin (voir la vidéo en dessous).
  10. Déposer les tresses sur une plaque recouverte d’un flexipan ou d’une feuille de papier sulfurisée et faire lever une nouvelle fois durant un vingtaine de minutes suivant la température de la pièce.
  11. Dorer la tresse avec du jaune d’oeuf juste avant de la mettre au four.

La cuisson

  • Pour une grande tresse, il faut compter un temps de cuisson de 50 à 60 minutes selon votre four
  • Pour des petites tresses de 120 grammes, 40 minutes environs suffisent.

Le tressage

A deux brins :

A un brin :

 

Khobt ed’dar


Pain marocain traditionnel.

Pain marocain traditionnel.

Liste des ingrédients

  • 22 cl d’eau
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 2 c à c de sucre en poudre
  • 1 c à c de sel
  • 140g de semoule de blé dur
  • 210g de farine de blé T55
  • 7g de levure déshydratée

La préparation et la cuisson du pain

Mettez tout les ingrédients (dans l’ordre ci-dessus) dans un saladier bien mélanger, pétrir au moins 8mn et laissez lever au moins durant une heure.

Préchauffer le four à 180 degrés.
Faites des boules de pâtes à la main, écrasez les légèrement et disposer sur un plaque anti-adhésive et laissez lever 1 heure.

Badigeonner à l’aide d’un pinceau avec un peu d’eau, et saupoudrez de semoule de blé.

Enfourner pendant une vingtaine de minutes (selon votre fourre)

Ce pain peut être mangé sans rien ou comme pain sandwich.

Ciabatta aux pépites de chocolat noir


Le Ciabatta

Le Ciabatta au pépites de chocolat noir…

Cela fait un moment que je cherche à confectionner un pain au pépites de chocolat sans pour autant tomber dans les pains briochés qui sont généralement très calorifiques et riches en matières grasse…. C’est en parlant au téléphone avec un ami italien que j’ai eu l’idée d’associer mes fameuses pépites de chocolat noir avec le Ciabatta qui est un pain de base italien. Pour réaliser cette recette, je me suis inspiré d’une recette trouvée sur le blog « Le Pétrin » que j’ai adapté à mon idée de base.

Le Ciabatta

Probablement le pain italien le plus célèbre de part le monde, particulièrement aux Etats-Unis où il est devenu le pain de base n°1 pour les sandwiches, la ciabatta (pantoufle) qui doit son nom à sa forme particulière plate et ovale est un pain blanc léger à la texture caractéristique très proche de notre pavé rustique : une mie moelleuse et très poreuse aux alvéoles grosses et irrégulières dues à sa grande hydratation combinée à une croûte caramélisée et croustillante mais très douce au toucher.

Si la pâte de la ciabatta est très simple à faire, elle demande néanmoins des manipulations douces et de la patience car c’est la longue fermentation qu’elle subit qui lui confère tout un bouquet d’arômes et de saveurs irrésistibles.

Les ingrédients

Pour le mini-levain :

  • 230 gr. farine T65 ou T55
  • 180ml eau
  • 21 gr. de levain Bio déshydraté

Pour la pâte :

  • 400g farine T65 ou T55
  • 200ml lait
  • 50ml eau
  • 50ml huile d’olive Bio
  • 8 gr. de levain Bio déshydraté
  • 1,5cc sel marin
  • 2 cs de miel de fleur Bio
  • 100 gr. de pépites de chocolat noir (selon les goûts)

La réalisation du Ciabatta

La veille, préparation de la biga

Dans un saladier, mettre la farine: creuser un puits et verser la levure délayée dans l’eau. Mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à obtention d’une pâte semi-solide à l’aspect lisse. Couvrir avec du film étirable et laisser fermenter au minimum 12h à température ambiante (j’ai laissé 16-17h). Au-delà de 20h, réfrigérer.

Le lendemain, préparation de la pâte

Précision: en principe, les pros conseillent de préparer cette pâte au robot ou en machine à pains et déconseillent de la faire à la main car la pâte très hydratée (76%) est très collante. Chez moi, c’était du 100% fait main (on ne se refait pas!) mais cela demande un peu d’expérience..Dans le saladier contenant la biga fermentée (son volume est augmenté, des petites bulles parsèment la surface encore concave, preuve de l’activité fermentaire,  ajouter le lait, le miel, l’huile d’olive et la levure délayée dans l’eau. Ajouter la farine, les pépites de chocolat noir et le sel. Mélanger pour bien amalgamer tous les ingrédients avec une cuillère en bois ou le plat de la main jusqu’à formation d’une pâte très molle et collante. Pétrir en soulevant la masse et en la « battant » comme on le ferait pour une omelette: la pâte se raffermit au fur et à mesure (elle acquiert de la force) mais elle doit rester molle et collante (il est normal que la pâte ne se détache pas des parois du bol, il ne faut pas rajouter de farine). Si le pétrissage se fait au robot, il ne doit pas durer trop longtemps (6-8min) pour que la mie conserve une texture légère aux alvéoles irrégulières.

Mettre la pâte dans un saladier huilé, couvrir avec du film étirable et laisser lever 1h30-2h (la pâte doit au moins doubler de volume).Verser la pâte sur un plan de travail fariné sans excès (la pâte a plus de corps mais elle est toujours molle et visqueuse). Couper la masse en parts égales et les rouler en boule en prenant l’habitude de mettre un peu d’huile sur les mains car c’est un pâte collante. Puis, mettre les boules dans des moules à brioche ou comme moi dans des moules à Muffins.

La Cuisson

Préchauffer le four à 240 degrés avec à l’intérieur un récipient métallique rempli d’eau pour créer un environnement humide et embué.

Enfourner les Ciabattas et cuire 5 minutes puis baisser le thermostat à 200 degrés et continuer à cuire environ 25 minutes (selon votre four) jusqu’à ce que les pains prennent une jolie couleur caramel blond et sonnent creux en tapotant le dessous. Refroidir sur une grille.

Je peux vous dire que c’est un régale. Un pain aéré avec une pointe de gourmandise qui font sous la dent….

Pain complet aux multi-graines


J’essaie toujours de faire des pains qui soient équilibrés en saveur, texture et en valeur nutritive car pour moi, le pain est avant tout un élément de base de notre alimentation. D’habitude, je fais toujours mes mélanges de graines mais en faisant mes courses hier, je suis tombé sur un mélange tout prêt et en plus, les graines étaient déjà grillées.

Mélange de graines

Mélange de graines

Donc, je me suis lancé dans la réalisation d’un pain complet aux graines tout en privilégiant un mélange de farine complète et blanche afin que ma pâte lève bien et que le pain ne soit pas trop compact.

Ma recette

  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 7 heures
  • Difficulté : facile
  • Coût : économique

Liste des ingrédients

  • 500 grammes de farine complète
  • 150 grammes de farine T55
  • 150 grammes de farine de seigle
  • 100 grammes de mélange de graines
  • 2 cuillères à soupe de graines de sésame et de lin (pour le dessus des pains)
  • 1 cuillère à soupe de miel de forêt
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 32 grammes de levain bio déshydraté
  • 14 grammes de sel de mer
  • 500 ml d’eau en bouteille (+ ou – selon la teneur en eau de la farine)

La préparation

Le levain

Mélanger :

  • 150 grammes de farine T55
  • 150 ml d’eau
  • 22 grammes de levain bio déshydraté

Je mélange le tout et laisse reposer durant une nuit minimum afin d’obtenir une bonne fermentation et que les arômes se développent bien.

La pâte à pain

Une fois que mon levain est prêt, je mélange mes différentes farine et le solde de levain dans le récipient de mon robot ménagé (équipé du crochet) ainsi que le mélange de graines et je mélange une première fois le tout. Ensuite, j’incorpore mon levain et le reste des éléments sauf le sel et je commence à pétrir tranquillement ma pâte à la vitesse 1 durant 5 minutes.

Puis, je rajoute mon sel et pétri encore 5 minutes à la vitesse 2. C’est à ce moment que je peux me rendre compte si ma pâte est suffisamment humide ou pas, cela dépend de la teneur en humidité de ma farine raison pour laquelle il est difficile de donner une quantité exacte d’eau pour mes recettes. La pâte doit pas être trop sèche ni trop humide.  C’est en faisant régulièrement du pain que l’on apprend à bien doser.

Je fini la préparation de ma pâte en la pétrissant encore 5 minutes à la main sur mon plan de travail puis, je la mets dans un saladier huilé afin qu’elle de colle pas aux parois pendant la première levée. Je la laisse tranquille durant environ 2 heures selon la température de la pièce (elle doit doubler de volume).

Mise en forme du pain

Une fois le première levée faite, je dégaze ma pâte et la coupe en part de 120 grammes (vous pouvez aussi faire une ou deux part, cela dépends de la quantité de pain que vous voulez). Je pétri bien de nouveau ma pâte et la mets sur ma plaque de cuisson. Je laisse ensuite la pâte refaire une deuxième poussée durant bien 30 minutes (les pâtes de farine complète monte moins rapidement).

Le façonnage de mon pain

Le façonnage de mon pain

Durant ce temps, je préchauffe mon four à 200 degrés en mettant un bol d’eau au fonds du four. Une fois la deuxième levée faite, je trace des lignes sur le dessus et badigeonne ma pâte avec de l’eau et dépose mes graines de lin et de sésame.

La cuisson

Je cuis mon pain durant environ 30 minutes mais cela dépend du four que vous utilisez. Pain est cuit lorsqu’il sonne creux quand on tape sur le dessous. C’est le meilleur moyen de savoir si c’est bon ou pas. Une fois sorti du four, je le pose sur une grille pour le laisser refroidir.

Pain complet aux graines

Pain complet aux graines

P.S. : Le fait de laisser de temps de levage long favorise la qualité de la mie de mon pain et son goût.

Vue sur la mie de mon pain

Vue sur la mie de mon pain

Nouvelle recette de pain au seigle


20140111-152535.jpg

Test d’une nouvelle sorte de farine, changement de sorte d’huile (olive => sésame) et changement de type de miel (de fleur => miel de forêt).

Pains à la vapeur a la pâte de haricots


Pains à la vapeur a la pâte de haricots.