Archives de Tag: génoise

Recette américaine : carrés à la vanille, noix de coco et abricots


Carré à la vanille, noix de coco et abricots....

Carré à la vanille, noix de coco et abricots….

Liste des ingrédients :

Pour la génoise :

  • 150 gr. de beurre pommade
  • 80 gr. de cassonade
  • 1 pincée de sel
  • 50 gr. de chocolat blanc
  • 4 oeufs
  • 300 gr. de farine
  • 60 gr. d’abricots bio séchés hâchés
  • 2 cc. de levure chimique
  • 2 cc. de zeste de citrons
  • 2 cs. d’extrait de vanille
  • 2 cs. d’eau de rose
  • 100 gr. de noix de coco

Pour le glaçage :

  • 1 blanc d’oeuf
  • 40 gr. de sucre glace
  • 1 cs. de jus de citron
  • 1 cc. de zeste de critron
  • 150 gr. de noix de coco

La recette :

  1. Préchauffer le four à 180 degrés.
  2. Mélanger au robot muni de la feuille le beurre pommade et le sucre.
  3. Rajouter tous les ingrédients un par un, sauf les eux et la noix de coco. Bien mélanger pour obtenir un appareil lisse.
  4. Rajouté les oeufs un à un tout en mélangeant entre chacun puis rajouter la noix de coco pour finir.
  5. Verser la préparation dans un moule à brownies de forme carrée.
  6. Cuire durant environ 35 minutes et faire le test du couteau pour savoir si c’est cuit et adapter le temps de cuisson en fonction.
  7. Sortir la génoise du four et étaler dessus le glaçage et saupoudrer le tout de noix coco. Puis, couper la génoise en carré.
  8. Mettre le carrés au frigot environ 3 heures avant de les servir.

Préparation du glaçage :

Monter les blanc en neige puis, rajouter le sucre glace et les autre ingrédients en les mélangeant délicatement.

Un très bon appétit !!!

Publicités

Projet St.-Valentin


Moi qui n’aime pas cette fête que je trouve tout simplement commerciale, on m’a donné le challenge de réaliser un dessert pour deux personnes… La première idée qui m’est venue est d’aller acheter des moules à charnières que j’avais vu quelques semaines avant dans un magasin… Petits et en forme de choeur, ils sont parfait pour faire de tout petits gâteaux…

Moules en forme de coeur...

Moules en forme de coeur…

Je suis donc parti dans le délire de réaliser deux petits gâteaux avec pour chacun une génoise à l’arôme nature et une au chocolat pour la partie du dessous car ils seront nappés d’une couverture en chocolat noir donc cela me permettra d’avoir une harmonie de couleur et de saveur… Pour la couche intérieur, il faut que je réfléchisse encore car je veux mettre une couche de fruits et donc, il faut que je vois ce que je peux trouver de bon et de frais en cette saison. Pour la St.-Valentin, le mieux serait des fruit rouge mais c’est vraiment pas la saison !!! Encore quelques jour pour réfléchir mais voici déjà le résultat des génoises…

Coeurs de génoises...

Coeurs de génoises…

Génoise du milieu

Génoise du milieu

 

Une fois assemblées...

Une fois assemblées…

Kasutera (deuxième version)


Une deuxième chance…

  • Temps de réalisation : 2o minutes
  • Temps de cuisson : 50 minutes
  • Coût : bon marché
Kasutera

Une génoise nommée Kasutera…

Hier soir, j’ai eu envie de revenir sur ma première version de la recette du Kasutera car malgré le fait que le goût et la texture étaient bien, la forme était un véritable catastrophe. J’ai donc voulu refaire ce gâteau japonais nommé Kasutera qui est une pâtisserie d’origine portugaise nommé « Castella » à la base et qui est en fait une sorte de génoise et cette fois, il servira de base pour un gâteau à la pâte d’amandes et au kiwi.

La liste des ingrédients

  •  3 oeufs
  • 100 gr. de farine
  • 150 gr. de sucre en poudre
  • 200 gr. de sucre glace
  • 3 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 2 cuillères à soupe de miel de fleurs d’Accasias
  • Le zeste d’un citron et d’une orange

La réalisation

  1. Préchauffer votre fourre à 160 degrés.
  2. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
  3. Battre les blancs enneige à l’aide d’un mixer ou à la main.
  4. Une fois les blancs montés, ajouter le sucre en poudre en 2 ou 3 fois et continuer à battre afin d’obtenir une masse ressemblant à celle obtenue pour faire des meringues.
  5. Incorporer petit à petit les jaunes d’oeufs mélangés au miel dans la masse à l’aide d’une maryse afin de garder la légèreté des blancs montés en neige
  6. Rajouter le 2/3 du sucre grêle que vous aurez colorez en rouge auparavant (garder le tiers restant pour la décoration du gâteau) et les morceaux d’oranges confites.
  7. Mélanger doucement afin d’obtenir un mélange lisse et homogène.
  8. Pour finir, répartir délicatement la masse à l’aide de la maryse dans un moule à charnière circulaire de 18 cm de diamètre et d’un hauteur au moins de 5 cm. Il est important de bien beurrer le moule pour assurer un bon démoulage.

La cuisson

La cuisson dure entre 40 et 50 minutes selon votre four. Il est important d’utiliser la technique de la pique plantée dans le gâteau afin de voir si la pâte est cuite ou pas. Si la pâte n’y attache pas, le gâteau est cuit.

Le Kasutera est une génoise qui lève ce qui m’a valu un aspect vraiment horrible la première fois. Maintenant, j’ai trouvé une technique afin d’obtenir un très bon résultat. Je pose sur mon moule un papier sulfurisé et je dépose dessus une plaque afin que la pâte ne monte pas plus et reste plane. Je laisse ce dispositif durant les 2/3 de la cuisson.

Le Kasutera dans son moule !

Le Kasutera dans son moule !

Le résultat que j’ai obtenu est vraiment ce que j’attendais sur tous les points de vue. Maintenant que ma génoise est froide, je la congèle afin de pouvoir réaliser mon gâteau final d’ici quelques jours. Une affaire à suivre !

L'intérieur de mon Kasutera.

L’intérieur de mon Kasutera.

Kasutera (essai d’une nouvelle recette)


Le pourquoi du comment…

Hier soir, j’avais envie de faire un nouveau gâteau et de revisiter la recette. J’ai donc essayer de réaliser une gâteau japonais nommé Kasutera qui est une pâtisserie d’origine portugaise nommé « Castella » à la base et qui est en fait une sorte de génoise. J’y ai rajouté à l’intérieur du sucre grêle coloré en rouge (pour jouer avec le contraste entre le jaune de la pâte et le rouge) et des carrés d’oranges confites pour apporter une texture supplémentaire et ainsi grisé un peu l’image de « gâteau éponge ».

Au final, le goût et la légèreté sont bien présents (malgré que cela reste un gâteau assez sucré) mais il faut que je retravaille la forme car le résultat est pas au top. C’est assez difficile de se rendre compte du résultat car les dimension du moule change dans chaque version de la recette et j’ai eu un peu de mal à me rendre compte du volume du fait que la base de la recette part de blanc d’oeufs montés en neige. J’essaierai de mieux faire la prochaine fois.

Essai de Kasutera

Essai de Kasutera

La liste des ingrédients

  •  3 oeufs
  • 100 gr. de farine
  • 150 gr. de sucre en poudre
  • 200 gr. de sucre glace
  • 3 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 70 gr. de sucre grêle
  • 50 gr. d’oranges confites
  • 1 cuillère à café de colorant alimentaire rouge
  • 50 gr. de sucre grêle

La réalisation

  1. Préchauffer votre fourre à 160 degrés.
  2. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
  3. Battre les blancs enneige à l’aide d’un mixer ou à la main.
  4. Une fois les blancs montés, ajouter le sucre en poudre en 2 ou 3 fois et continuer à battre afin d’obtenir une masse ressemblant à celle obtenue pour faire des meringues.
  5. Incorporer petit à petit les jaunes d’oeufs mélangés au miel dans la masse à l’aide d’une maryse afin de garder la légèreté des blancs montés en neige
  6. Rajouter le 2/3 du sucre grêle que vous aurez colorez en rouge auparavant (garder le tiers restant pour la décoration du gâteau) et les morceaux d’oranges confites.
  7. Mélanger doucement afin d’obtenir un mélange lisse et homogène.
  8. Pour finir, répartir délicatement la masse à l’aide de la maryse dans un moule à charnière circulaire de 18 cm de diamètre et d’un hauteur au moins de 5 cm. Il est important de bien beurrer le moule pour assurer un bon démoulage.
Le sucre grêle coloré en rouge...

Le sucre grêle coloré en rouge…

La cuisson

Dans le four !

Dans le four !

La cuisson dure entre 40 et 50 minutes selon votre four. Il est important d’utiliser la technique de la pique plantée dans le gâteau afin de voir si la pâte est cuite ou pas. Si la pâte n’y attache pas, le gâteau est cuit.

Vue sur l'intérieur...

Vue de l’intérieur du gâteau prise sur ce qu’il en reste…

Laisser refroidir un peu sans démouler. Quand le gâteau aura refroidi, le recouvrir au pinceau d’un glaçage composé de 200 grammes de sucre glace, un blanc d’oeuf et 3 cuillère à soupe de fleur d’oranger. Vous pouvez rajouter les ingrédients que vous désirez pour la décoration du gâteau.

 

Recette de Kasutera (recette japonaise)


 

Kasutera

Kasutera

Recette de Kasutera (recette japonaise)

Connaissez vous le kasutera  ? C’est un gâteau très populaire au Japon. Lorsqu’au 16e siècle des aventuriers, missionnaires et commerçants portugais  ont découvert le Japon (alors qu’aucun occidental n’y avait encore mis les pieds), les jésuites avaient amené avec eux, entre autres, un gâteau appelé pão de lõ devenu castella. Avec le temps, les japonais l’ont adapté et adopté à leur gout en le perfectionnant. C’est en le mangeant que j’ai découvert une étrange similitude avec les gâteaux de ma grand-mère paternelle , Joséfina, elle faisait de succulents gâteaux, elle était portugaise et ce gâteau me fait penser à elle.